Préparation au mariage / Ecole de Vie Conjugale

jeudi 10 avril 2014

S’engager pour toute une vie dans le mariage chrétien et fonder une famille suppose réflexion et préparation. Pour cela, prendre contact entre 6 et 12 mois avant la date envisagé pour votre mariage. La préparation comporte des rencontres personnelles avec un prêtre ainsi qu’un cycle de formation dans le cadre de l’École de Vie Conjugale.

Vous êtes en couple, avec un projet de mariage ou non, et vous voulez, avec d’autres, réfléchir, entre autres, à toutes ces questions :

  • Qu’est-ce que l’amour ? Comment grandir dans l’amour, dans la confiance de l’autre, de soi ? Et mes peurs ?
  • Comment améliorer notre communication ? Comment vivre les conflits et le pardon ?
  • L’harmonie sexuelle ? Les méthodes de régulation des naissances ?
  • L’accueil des enfants : une joie, une charge ? Quelle générosité ?
  • La vie de couple et le partage de nos biens, la gestion de notre argent : comment faire ?
  • Quels projets pour notre couple ?

Autant de questions à se poser au sein d’un couple.

Vous serez les bienvenus à l’École de Vie Conjugale, nourries de vos idées et de vos questions !

affiche_evc_automne_2013site.jpg

Votre présence à toutes les séances est, sauf exception, impérative.


GIF - 4.3 ko
TÉMOIGNAGE PARU DANS PARIS NOTRE DAME DU 3 MARS
JPEG - 88 ko

Ils ont pardonné : ils témoignent

Le pardon, « un apprentissage essentiel »

Léonard et Sophie, 30 et 29 ans, vivent le pardon dans leur couple et éduquent leurs enfants en ce sens.« Avant de nous marier, il y a trois ans, nous avons suivi une préparation au mariage à St-Nicolas des Champs (3e). Dans ce cadre, nous avons assisté à une soirée consacrée au pardon dans le couple. Cela nous a aidés à comprendre que cette réflexion était indispensable pour gérer au mieux les conflits, et à ne pas laisser des rancœurs se mettre entre nous. Il est important que des prêtres ou des couples plus expérimentés en parlent aux fiancés car, quand on se prépare au mariage, on est très amoureux, on n’imagine pas pouvoir blesser l’autre.

Dans notre vie de couple, nous échangeons régulièrement des pardons. C’est une libération, une joie immense qui nous donne un sentiment de communion retrouvée. Cela nous permet également de mieux communiquer et de progresser sur la connaissance que nous avons de nous-mêmes et de l’autre. Il n’est cependant pas toujours simple de présenter des excuses ou d’être compréhensif quand on a été très blessé. Bien sûr, la foi nous fait prendre conscience que Dieu est miséricordieux, que s’il nous absout de nos péchés nous pouvons en faire autant. Mais c’est difficile à mettre en pratique. Nous essayons, c’est un cheminement : la confession et la prière nous aident car ce sont des démarches d’humilité.

Éduquer nos enfants
Nous souhaitons également éduquer nos enfants en ce sens. Lorsque l’aînée de deux ans fait volontairement une bêtise, nous lui apprenons à demander pardon. Il nous arrive d’en faire autant avec elle si nous n’avons pas été assez disponibles ou si nous sommes un peu stressés. Il nous arrive aussi de nous réconcilier devant eux.Nous souhaitons qu’ils soient capables d’en faire autant entre eux.C’est un apprentissage essentiel : dans une fratrie, on s’aime tellement qu’une blessure peut durer toute une vie. Des incompréhensions, des rancunes ou des non-dits peuvent éloigner durablement des frères et sœurs. »

Propos recueillis par Anne-Louise Sautreuil


Documents joints

PDF - 377.9 ko
PDF - 377.9 ko
Imprimer le tract pour plus d’informations
PDF - 611.6 ko
PDF - 611.6 ko
Informations complémentaires en PDF
PDF - 394.2 ko
PDF - 394.2 ko
Tract en PDF pour plus d’informations

Portfolio

JPEG - 293.7 ko

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

Agenda

 

2014

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur